Navigation – Plan du site
Varia

La traduction comme enquête anthropologique : esquisse d'une conception

Trying to conceive translation as an anthropological inquiry
Carole Le Hénaff
p. 49-66

Résumés

La traduction est un processus complexe à définir, qui peut prendre plusieurs formes, et qui est associé à des pratiques diverses. Afin d'en produire l'esquisse d'une conception, cet article analyse trois exemples « emblématiques » de la traduction, ainsi que les propos d'une traductrice avec laquelle nous avons mené un entretien autour de sa pratique. Notre étude, à la fois exploratoire et inaugurale pour de futures orientations de recherche, propose donc l'esquisse d'une certaine vision de la traduction, en tant qu'enquête anthropologique sur les langues et les cultures. La conception ainsi produite nous amène à réfléchir, en fin d'article, aux enjeux qu'une telle approche de la traduction pourrait impliquer dans l'enseignement des langues vivantes à l'école.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Quelques éléments de cadrage
Les types de traduction
Aux origines de la traduction
Les pratiques des traducteurs et la prise en compte des contextes
Qu'est-ce qu'un traducteur ?
La temporalité
Les variations individuelles, culturelles, sociales
Étude de trois exemples « intraduisibles » : Trieb, Averroès, et 磨课
Un premier exemple : Trieb
Un deuxième exemple : Averroès et la traduction au cœur de la culture
L'intraduisible
Un troisième exemple : 磨课
Quelle contribution cette réflexion apporte-t-elle à la question de la traduction en didactique des langues ?
La place de la traduction à l'école
Les Approches Plurielles de l'enseignement des langues
La traduction comme une enquête à faire mener par les élèves
En conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Qu'est-ce que traduire ? Il est difficile de répondre simplement à une telle question, tant les enjeux liés à ce processus sont divers et complexes. Depuis toujours, le concept de traduction a fait l'objet d'une certaine attention. Depuis quelques années, cette attention s'est accrue, en particulier au sein de l'Union Européenne et avec la mondialisation, et la traduction est devenue une forme incontournable de ce « fait social total » (Mauss, 1950) qu'est la communication.

Notre article ne se veut pas exhaustif sur la question de la traduction, maintes fois traitée depuis bien longtemps. Il s'agit davantage d'une conception de ce que peut être la traduction, au sens de l'étude d'un savoir savant (Chevallard, 1991) ainsi que d'une orientation pour notre propre travail en didactique des langues.

Cette étude est à la fois inaugurale et exploratoire, en particulier parce qu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Carole Le Hénaff, « La traduction comme enquête anthropologique : esquisse d'une conception », Éducation et didactique, 10-1 | 2016, 49-66.

Référence électronique

Carole Le Hénaff, « La traduction comme enquête anthropologique : esquisse d'une conception », Éducation et didactique [En ligne], 10-1 | 2016, mis en ligne le 30 mai 2018, consulté le 22 juin 2017. URL : http://educationdidactique.revues.org/2460 ; DOI : 10.4000/educationdidactique.2460

Haut de page

Auteur

Carole Le Hénaff

ESPE de Bretagne, Laboratoire CREAD

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page