Navigation – Plan du site

La méthode de la pensée à voix haute pour analyser les difficultés en lecture des élèves de 14 à 17 ans

High School Students Reading’s Difficulties Analyzed with Think Aloud Protocols
Érick Falardeau, Cindy Pelletier et Daisy Pelletier
p. 43-54

Résumés

Peu de travaux ont documenté les capacités et les difficultés en lecture des élèves francophones du 2e cycle du secondaire – 14 à 17 ans. Pour étudier ces capacités, nous nous concentrerons dans cet article sur des lectures réelles d’élèves de la fin du secondaire. Après avoir présenté l’outil de production de données que nous avons retenu, la méthode de la pensée à voix haute – Think aloud protocols –, nous décrirons la façon dont se sont déroulés les entretiens, ainsi que les résultats que nous dégageons, notamment les difficultés des élèves à construire le sens global du texte, à l’interpréter, à remédier à leurs bris de compréhension et à apprécier un texte qu’ils ne comprennent pas

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Produire des données sur les capacités en lecture des élèves de 14-17 ans
La méthode de la pensée à voix haute
Les outils d’analyse
Analyses de résultats
Centration sur les processus d’intégration et sur les microprocessus au détriment des macroprocessus
La mobilisation des macroprocessus pour passer à l’interprétation
Détection des pertes de compréhension et tentative de remédiation
Satisfaction des élèves qui réussissent à comprendre
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Peu de travaux dans l’univers francophone ont documenté les capacités en lecture des élèves de la fin du secondaire – 14 à 17 ans –, et les composantes du processus de lecture qui leur posent encore des problèmes. Si des études américaines montrent que la maitrise des stratégies de lecture est au cœur des problèmes de lecture des élèves plus âgés (Conley, 2009), on en sait encore peu sur la façon dont les adolescents francophones régulent leur activité de compréhension et recourent aux stratégies de lecture.

Pour étudier ces deux composantes de l’activité de lecture – la régulation de l’activité et le recours aux stratégies –, nous nous concentrerons dans cet article sur des lectures réelles d’élèves de la fin du secondaire dans des classes régulières. Nous montrerons comment nous étudions leurs capacités en lecture et leur maitrise des stratégies, afin de mieux accompa...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Érick Falardeau, Cindy Pelletier et Daisy Pelletier, « La méthode de la pensée à voix haute pour analyser les difficultés en lecture des élèves de 14 à 17 ans », Éducation et didactique, 8-3 | 2014, 43-54.

Référence électronique

Érick Falardeau, Cindy Pelletier et Daisy Pelletier, « La méthode de la pensée à voix haute pour analyser les difficultés en lecture des élèves de 14 à 17 ans », Éducation et didactique [En ligne], 8-3 | décembre 2014, mis en ligne le 20 décembre 2016, consulté le 23 juin 2017. URL : http://educationdidactique.revues.org/2022 ; DOI : 10.4000/educationdidactique.2022

Haut de page

Auteurs

Érick Falardeau

CRIFPE-université Laval (Qc)

Cindy Pelletier

CRIFPE-université Laval (Qc)

Daisy Pelletier

CRIFPE-Université Laval (Qc)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page