Navigation – Plan du site

La matérialité : une ressource pour l’enseignement-apprentissage de la lecture

The materiality: a resource for teaching-learning to read
Claire Taisson-Perdicakis
p. 125-138

Résumés

L’article qui suit est issu d’une recherche longitudinale pour laquelle une cohorte d’élèves a été suivie durant tout le cycle 2 dans des situations ordinaires de classe. Au cycle 2, l’un des principaux objectifs des programmes scolaires est l’apprentissage de la lecture. Les fondations théoriques sont le paradigme vygotskien et la didactique de la lecture. L’article expose comment les élèves construisent leur savoir-lire dans les dimensions code et sens, au moyen de la matérialité envisagée comme ressource pour l’enseignement-apprentissage de la lecture.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Introduction
La didactique de la lecture, état des lieux
Les dimensions de la lecture
Apprendre à lire au cycle 2
Un levier puissant pour faire apprendre à lire : la matérialité
Perspective socio-culturelle
Prolongement du paradigme socio-culturel
Une étude de cas comme illustration
Méthodologie employée
Exemples
1er exemple : la matérialité comme ressource pour enseigner-apprendre les codes écrits
2e exemple : la matérialité comme ressource pour enseigner-apprendre la phonologie
3e exemple : la matérialité comme ressource pour enseigner-apprendre le sens de l’écrit ; le cas de la représentation mentale de la situation
4e exemple : la matérialité comme ressource pour enseigner-apprendre les codes écrits ; le cas du code morphographique
5e exemple : la matérialité comme ressource pour enseigner-apprendre le sens de l’écrit ; le cas du lexique
Pour conclure

Aperçu du texte

Introduction

L’enseignement-apprentissage de la lecture à l’école est depuis longtemps un sujet polémique : les médias, les ministres successifs de l’Éducation nationale, la vox populi… invoquent souvent le taux d’élèves qui entrent en sixième ne maîtrisant pas la lecture. Allègre, ministre de l’Éducation nationale de 1997 à 2000, a pu ainsi écrire : « Nombre d’élèves entrent en sixième sans savoir lire ni écrire correctement » (2007, p. 8). Pendant l’année scolaire 2006-2007, au sein même de la profession enseignante, l’enseignement-apprentissage de la lecture a été au centre d’âpres discussions. En effet, en accordant la priorité à l’enseignement du code alphabétique, la circulaire ministérielle de 2006 a réveillé le débat sur les « méthodes de lecture ». La question de l’apprentissage de la lecture et de ses méthodes apparaît donc comme une préoccupation centrale et toujours act...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claire Taisson-Perdicakis, « La matérialité : une ressource pour l’enseignement-apprentissage de la lecture », Éducation et didactique, 8-2 | 2014, 125-138.

Référence électronique

Claire Taisson-Perdicakis, « La matérialité : une ressource pour l’enseignement-apprentissage de la lecture », Éducation et didactique [En ligne], 8-2 | 2014, mis en ligne le 12 décembre 2016, consulté le 28 juin 2017. URL : http://educationdidactique.revues.org/1984 ; DOI : 10.4000/educationdidactique.1984

Haut de page

Auteur

Claire Taisson-Perdicakis

Universités de Lausanne et de Lorraine

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page