Navigation – Plan du site

Contribution anthropo-didactique à l’étude des effets de l’individualisme sur la création des inégalités scolaires

Cas des interactions verbales dans l’enseignement des mathématiques au cycle 3
Anthropo-didactical contribution to the study of the effects of individualism upon the creation of school inequalities. The case of verbal interactions in mathematical teaching at cycle 3
Marie-Pierre Chopin et Bernard Sarrazy
p. 9-24

Résumés

L’article présente une recherche anthropo-didactique sur la contribution des interactions verbales maitre-élèves à l’avancée du temps didactique. Dans un premier temps, les auteurs examinent la fonctionnalité du caractère public ou privé des interactions afin de montrer leur rôle dans l’individualisation de l’enseignement et comme un instrument de gestion d’un collectif d’élèves. Dans un second temps, cette perspective est précisée : les auteurs s’intéressent à des interactions dont la visée est d’évacuer tout traitement didactique ou cognitif de certaines interventions d’élèves : les interactions « phatiques ». Les auteurs montrent leur forte utilité à l’avancée du temps didactique ; ce résultat permet d’interroger l’idéologie individualiste fortement plébiscitée aujourd’hui

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Problématique : hétérogénéité didactique et interactions
Présentation de l’étude
Le cadre général de la recherche
Étude des interactions
Distinction public/privé
Interactions phatiques
Résultats et analyses
Résultats 1 : Interactions publiques ou privées – logiques anthropologiques/fonctionnalité didactique
Résultat 2 : La distribution des interactions phatiques selon le niveau scolaire
Résultat 3 : Taux d’interactions phatiques et visibilité didactique
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

À la fin des années 80, l’école est fortement mais silencieusement marquée par l’idéologie libérale dont l’individualisme représente certainement la forme plus visible (Poupeau, 2003 ; Roiné, 2009). Le célèbre slogan « mettre l’enfant au centre du système éducatif », impulsé en 1989 par Jospin dans la définition de la Nouvelle politique pour l’école, en témoigne de façon emblématique. C’est à cette période également que la pédagogie différenciée – dont les effets pervers seront rapidement identifiés (Duru-Bellat, 1996 ; Mingat & Duru-Bellat, 1997) – est « officialisée » (circulaire du 9/04/90). Les notions d’hétérogénéité, de diversité des élèves et des personnes, de groupes de besoins ou encore de dispositifs individualisés apparaissent aux plans officiels comme dans les idéologies professorales. Elles restent encore aujourd’hui particulièrement présentes.

À côté des r...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Pierre Chopin et Bernard Sarrazy, « Contribution anthropo-didactique à l’étude des effets de l’individualisme sur la création des inégalités scolaires », Éducation et didactique, 8-2 | 2014, 9-24.

Référence électronique

Marie-Pierre Chopin et Bernard Sarrazy, « Contribution anthropo-didactique à l’étude des effets de l’individualisme sur la création des inégalités scolaires », Éducation et didactique [En ligne], 8-2 | 2014, mis en ligne le 12 décembre 2016, consulté le 23 juin 2017. URL : http://educationdidactique.revues.org/1919 ; DOI : 10.4000/educationdidactique.1919

Haut de page

Auteurs

Marie-Pierre Chopin

Université Bordeaux, Laboratoire Cultures Éducation Sociétés EA4140

Articles du même auteur

Bernard Sarrazy

Université Bordeaux, Laboratoire Cultures Éducation Sociétés EA4140

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page